İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

Christianisme : Célébration annuelle de la fête de Theotokos

Nathalie Ritzmann

Sur le gigantesque et grandiose site antique d’Ephèse, tout près des guichets de l’entrée en arrivant par la route qui relie Selçuk à Kuşadası, se trouve l’ancienne église de la Vierge Marie, appelée aussi Basilique du Concile. Un lieu particulièrement important pour les chrétiens : en 431 s’y déroula le troisième concile, lequel posa une partie des grands principes du christianisme.

.
13 octobre 2019, fête de Theotokos – église de la Vierge Marie – appelée aussi Basilique des Conciles.

Le 11 octobre 431, les 200 évêques réunis dans la première église d’Orient à être consacrée à la Vierge décident de conférer à Marie le nom de “Mère de Dieu”, Theotokos en grec. Selon la chronique tenue par les frères dominicains d’Izmir, des pèlerinages et célébrations ont déjà eu lieu en octobre 1951 et 1968.

Voici un extrait de la chronique du 29 octobre 1951 : « En 431, le Concile se réunit et, en raison de son importance exceptionnelle, il dut laisser une marque indélébile sur l’histoire ecclésiastique. C’est précisément sous les voûtes majestueuses de cette basilique que les pères qui s’y sont rassemblés ont proclamé le dogme du « Theotokos », la divine maternité de Marie, contre les blasphèmes de Nestorius. Dès le matin, les gens se sont postés autour de l’église Sainte-Marie pour attendre les décisions du Concile, qui ont duré toute une journée. Le soir à l’ouverture des portes, saint Cyrille, patriarche d’Alexandrie, lut devant le grand nombre de fidèles le décret du Concile qui déclarait que Marie était la vraie Mère de Dieu, que Nestorius avait blasphémé en affirmant le contraire et qu’il avait été destitué de son siège patriarcal à Constantinople. »

.

« L’enthousiasme du peuple éphésien pour cette annonce était indescriptible. Toute la ville résonnait de chants joyeux. Quand les évêques ont quitté la basilique, il faisait déjà nuit; les gens les ont accompagnés chez eux, illuminant les rues de milliers de torches et parfumant l’air en brûlant de l’encens. La ville a été illuminée dans de nombreux endroits, comme pour les jours de grande fête… »

.

« Avec une gracieuse et généreuse permission du gouvernement, après presque onze siècles d’interruption, les échos d’Éphèse ont répété les plus beaux chants et hymnes de notre foi. En effet, le 29 octobre, jour de l’anniversaire de la proclamation de la jeune et vaillante République de Turquie.., une messe a été célébrée par l’archevêque d’Izmir sur les ruines de la basilique du Concile.; l’autel avait pour fond l’abside presque intacte. »

En cette chaude journée du 13 octobre 2019, il y a effervescence en ce lieu historique. Tous les ans depuis 1986 a lieu le second dimanche du mois la célébration de la fête de Theotokos.

.

La messe, dirigée par Monseigneur Luigi Bressan, archevêque émérite de Trente, (Italie) et co-célébrée par l’archevêque Mgr Paul Fitzpatrick Russell, Ambassadeur du Saint-Siège en Turquie, Mgr Ruben Tierrablanca Gonzales, évêque d’Istanbul et Président de la Conférence Episcopale de Turquie et Mgr Lorenzo Piretto, évêque d’Izmir.

.
De droite à gauche, Mgr Lorenzo Piretto, évêque d’Izmir, Mgr Ruben Tierrablanca Gonzales, évêque d’Istanbul, Mgr Luigi Bressan, archevêque émérite de Trente (Italie) et l’archevêque Mgr Paul Fitzpatrick Russell, Ambassadeur du Saint-Siège en Turquie.

De nombreux prêtres et pèlerins venus de toute la Turquie et  d’ailleurs (Slovénie, Italie, Autriche, France, Espagne, Brésil, Etats-Unis, Hong Kong,…) prennent part à cette fête bien particulière.

.

A l’issue de la célébration encadrée par des gendarmes, le site reprend peu à peu sa morphologie habituelle.

La magie des lieux ainsi que l’impression d’avoir traversé des siècles restent palpables.

.

https://lepetitjournal.com/istanbul/comprendre-turquie/christianisme-celebration-annuelle-de-la-fete-de-theotokos-267082

İlk yorum yapan siz olun

Bir Cevap Yazın

%d blogcu bunu beğendi: