İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

Yervant Bared Manok, un serviteur de la langue et de la culture arménienne vient de nous quitter.

La nouvelle surprend tous ceux qui l’ont connu, Yervant Bared Manok vient brutalement de décéder.

Yervant Bared Manok était né en 1958 à Istanbul, où il avait accompli toute sa scolarité avant d’entrer au collège des pères Mekhitaristes de Venise. Au terme de ses études à l’Université Ca’Foscari de Venise, il avait soutenu une thèse de doctorat en langues et littératures orientales. A son arrive en France, il avait résidé à la Maison des Etudiants Arméniens de la Cité Internationale universitaire de Paris.

D’une extrême discrétion, cet homme de culture vivait depuis de nombreuses années à Paris où il enseignait l’arménien et réalisait des traductions. Bared Manok avait également travaillé à la cathédrale saint Jean Baptiste de Paris en tant que secrétaire où il était unanimement apprécié pour ses compétences et ses qualities humaines.

<img src="http://armenews.com/local/cache-vignettes/L670xH348/padus-araxes-086fa.jpg?1581323917" alt="<span class="caps">JPEG


Nombreux sont ceux qui se souviennent de lui pour l’enseignement qu’il dispensait au cours intensif de langue et de culture arméniennes organisé chaque été à Venise par le père Levon Zékiyan.

Etudiant les relations entre les peuples arméniens et turcs depuis plusieurs années, il était en particulier connu pour ses travaux consacrés aux Arméniens islamisés.

Il était également l’auteur d’un ouvrage en langue turque intitulé : “ Le monastère arménien mékhitariste et les premières pièces du théâtre turc.

Nos condoléances attristées à son épouse et à ses deux enfants.

Sahak Sukiasyan

http://armenews.com/spip.php?page=article&id_article=22615

İlk yorum yapan siz olun

Bir Cevap Yazın

%d blogcu bunu beğendi: